DÉVELOPPEUR WEB FREELANCE

Blog / Actu

25 ans d'expérience

Indépendant depuis 2008

Navigation privée et discrétionDans Sécurité

Navigation privée et discrétion

 

Navigation privée sur un navigateur web :  Privée, vraiment ?

La plupart des navigateurs web propose un outil pour pouvoir naviguer sur le web incognito: la navigation privée. Ainsi on tend à nous faire croire que nous pouvons surfer sur le web incognito, sans laisser de traces. Ces outils ne rendent pas l'internaute invisible.  Cela limite simplement un peu le tracking et ne laisse pas de trace dans l'hitorique du navigateur de l'utilisateur. C'est tout.

Les raccourcis Ctrl-shift-N ou Cmd-Maj-N permettent d'ouvrir les fenêtres violettes et naviguée sans trop laisser de traces. Les grands noms du monde des navigateurs web tels que Google Chrome, Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Opera et Safari propose tous la nivagtion privée.  Il conviendra de préciser que ce mode de navigation ne permet pas d'être anomyme.

Comment fonctionne la navigation privée ?

Quand on active cette fonctionnalité sur un navigateur, un certain nombre d'informations de session, coockies, etc..., stockées sur la macchine du l'internaute, ne sont pas activée et l'historique de navigation n'est pas conservé lors du surf. Pour le reste, l'ensemble des fonctionnalités et des stratégies de tracking que peut mettre en place un site web restent actives.   Enfin lorsque la fenêtre de navigation privée est fermée, toutes les sessions, les coockies et autres informations stockées sont alors supprimées et l'historique nr'est pas conservé. Cetrains navigateurs proposent nativement des options anti tracking plus élaborées. Par exemple le navigateur Brave permet d'emblée de bloqué certaines fonctionnalités de tracking des sites web. La navigation privée via ce navigateur offre deux modes.  Le premier standard plus des options de blocage. Le second au travers du reseau Tor, plus des options de blocage.  Dans cette dernière configuration la navigation licite ou pas commce à devenir nettement plus discrète. 

Lors d'une navigation privée, l'adresse IP de l'internaute et les données de géolocalisation restent toujours visibles et accessibles.  Le FAI ou d'autres organismes sont tout de même au courant des consultations web.
Les moteurs élaborés comme Google sont capables de lier des données ensemble afin de pourvoir identifier l'internaute lors de navigations "discrètes". Il lui suffit de relier les données des visites "normales", et celles des visites "privées", afin de recueillir des informations sur l'internaute à son insu.

Dans une entreprise aussi il est tout à fait possible de se faire pister (légalement ou pas), en utilisation son réseau par allez sur le web, navigation privée ou non.

Alors, comment être anonyme sur le web ?

Le VPN. Seul un réseau privé virtuel peut en effet rediriger le trafic d'un internaute vers un serveur situé loin de lui. Il changera l'adresse IP, chiffrera les données, et rendra le surfeur à peu près intraçable.

La possibilité de surfer à travers le réseau alternatif Tor, fait passer les données via des couches chiffrées successives.

Il reste aussi l'option de l'utilisation d'un serveur proxy (appelé aussi serveur mandataire en français). C'est une machinelocale ou distante qui fait l’intermédiaire entre le matériel (ordinateur, smartphone, tablette…) de l'internaute et internet. Ce sera donc l’adresse IP du proxy et non celle du périphérique utilisé qui sera visible.

Mais même là, il ne faut pas perdre de vue que nous ne sommes jamais entièrement invisible, car l'invisibilité sur le Web n'existe tout simplement pas. En cumulant les couches de protection, on complique la détection.

Quand à l'utilisation du mode privé ; celui-ci est tout de même être utile.
Par exemple quand pour utiliser un PC qui ne nous appartient pas. Ou pour rester discret auprès de la famille (pas d'historique). 





Dans le même esprit :

TOP